Soutenance de thèse de Céline Fèvres

La thèse est intitulée Le théâtre d’intervention au service de l’insertion des jeunes. Sociologie comparée de trois dispositifs associatifs.

La soutenance se tiendra le vendredi 8 décembre à 14h au Conservatoire National des Arts et Métiers (CNAM), dans l’amphithéâtre Fabry Perot (cf. plan ci-joint), entrée 292 rue Saint Martin, 75003 PARIS.

Ce travail a été mené sous la direction mes directeurs de thèse, M. Olivier LIPARI GIRAUD, Directeur de recherche HDR au CNRS et Mme Valérie BECQUET, Professeure des Universités en Sciences de l’éducation et de la Formation, EMA, Cergy Paris Université.

Le jury est composé de :

–       Mme Léa LIMA , Professeure de sociologie, Lise, CNAM Présidente

–       Mme Bérénice HAMIDI KIM, Professeure en esthétiques et politiques des arts vivants, Passages XX-XXI, Université Lyon II, Rapportrice

–       Mme Véronique BORDES, Professeur des universités en sciences de l’ Education et de la Formation, UT2J, UMR, Rapportrice

–       M. Alain VULBEAU, Professeur émérite des universités en sciences de l’Education, UPX, CREF EA 1589, Université Paris Nanterre, Examinateur

–       Mme Marie-Christine BUREAU, Sociologue, chargée de recherche au CNRS Invitée

La soutenance sera suivie d’un pot convivial. Je vous prie de bien vouloir m’indiquer, pour des raisons logistiques, via le google form ci-joint ou par retour de mail, votre présence à la soutenance et/ou au pot : https://forms.gle/vcC6DhUgp4EchYsy7

Au plaisir de vous retrouver bientôt et de partager ce moment avec vous,

Céline FEVRES

Doctorante- Lise-CNAM (UMR 3320)

—-

Résumé de thèse :

Cette thèse explore les relations complexes entre théâtre d’intervention, éducation populaire, action sociale, et jeunesse dans le contexte de l’insertion des jeunes en France.

A travers une approche sociohistorique, elle examine l’impact des changements de référentiels d’action publique, depuis la Troisième République, sur la construction des cadres d’intervention des trois théâtres étudiés. Puis, elle met en lumière les filiations entre les fondateurs et fondatrices de ces expériences et leurs précurseurs et précurseuses.

Nos trois monographies, à l’aune des Cités du Théâtre politique de Bérénice Hamidi Kim, mettent en évidence les dimensions normative et technique du Théâtre du Fil, de la Compagnie Naje et de l’Espace Cesame. Elles révèlent l’idéologie émancipatrice des protagonistes et analysent les logiques d’action qui les ont conduits à la création de ces lieux. Elles décrivent ensuite la genèse et l’évolution de ces trois expériences, en tension avec les référentiels d’action publique, permettant ainsi d’analyser les enjeux auxquels nos trois dispositifs sont confrontés au moment de l’enquête.

L’enquête ethnographique et les entretiens biographiques permettent de restituer le fonctionnement, l’organisation, le statut et la place des participant-e-s, ainsi que la pédagogie et les registres d’action. Entre discours et pratiques, des écarts apparaissent, dans des contextes sociopolitiques contraints. Différentes grammaires de l’expérience sociale sont mises en œuvre dans ces espaces. Les effets sur les participants varient, selon la façon dont les jeunes sont considérés et dont ils s’approprient ces expériences théâtrales. Ces dispositifs ne produisent donc pas toujours les effets transformateurs escomptés pour les jeunes qui peuvent avoir leurs propres trajectoires dans ces dispositifs.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
RT50 Socialisations (7 décembre 2023). Soutenance de thèse de Céline Fèvres. Socialisations . Consulté le 25 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/11pp1


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search